News Série d’ateliers d’information et de sensibilisation des Cadres du Ministère de l’Environnement, des Autorités des Départements ministériels impliqués et des membres élus du CNT sur le Protocole de Nagoya

Ateliers d’information et de sensibilisation des Cadres du Ministère de l’Environnement, des Autorités des Départements ministériels impliqués et des membres élus du CNT sur le Protocole de Nagoya, opportunité pour l’implication effective des acteurs dans la mise en œuvre du processus.

Source Point focal CHM du Burkina
Release date 10/09/2015
Contributor Robert LOUARI
Geographical coverage Burkina Faso
Keywords genetic resources

1)      CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La Convention des Nations Unies sur la Diversité Biologique (CBD) est un accord multilatéral adopté en juin 1992  à la Conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le Développement à Rio de Janeiro (Brésil). Elle vise trois objectifs majeurs :

  1. La conservation de la diversité biologique (ou biodiversité);
  2. L’utilisation durable des composantes de la biodiversité;
  3. Le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation, commerciale et autre, des ressources génétiques.

 La mise en œuvre du troisième objectif a été longue et laborieuse et a finalement fait l’objet d’un protocole dit Protocole de Nagoya adopté en Octobre 2010 à Nagoya au Japon lors de la 10ème Conférence des Parties de ladite convention.

 Le Burkina Faso, en ratifiant ledit Protocole le 10 Janvier 2014 est devenu le 29ème pays au monde, le 12ème en Afrique et le 4ème pays en Afrique de l’ouest à confirmer son engagement de voir appliquer les dispositions de cet instrument international juridiquement contraignant.

 Avec l’entrée en vigueur de ce Protocole le 12 Octobre 2014, sa mise en œuvre à l’échelle des pays est devenue une préoccupation majeure pour les parties contractantes. Tenant compte de cette impérieuse nécessité, le Burkina Faso a sollicité et obtenu de l’Agence de la Coordination et de la Planification du NEPAD, un appui pour la mise en œuvre de ce Protocole au Burkina Faso.

 Ce Projet vise principalement le renforcement des capacités à travers l’information, la formation et la sensibilisation des acteurs nationaux et la mise en place d’un cadre national devant régir l’APA au Burkina Faso. A ce titre, il est prévu une série d’ateliers au profit des groupes cibles concernés parmi lesquels les décideurs (autorités des institutions étatiques et du CNT), au regard de leur rôle déterminant dans le processus.

 Les ateliers, objet de ces présents termes de références va intéresser les décideurs, les conseillers techniques et les chargés de mission des différents ministères et les membres élus du CNT.

 2)      OBJECTIFS

 ü  Objectif global

L’objectif global de l’atelier est de contribuer à la conservation et à l’utilisation durable de la diversité biologique à travers la mise en œuvre effective du Protocole de Nagoya au Burkina Faso.

 ü  Les objectifs spécifiques

-        Renforcer la compréhension des décideurs du contenu du Protocole, du processus de sa mise en œuvre au Burkina Faso et des enjeux qu’il présente pour notre pays ;

-        Permettre aux décideurs de jouer efficacement le rôle attendu d’eux dans la mise en œuvre du Protocole de Nagoya ;

 

3)      LES RESULTATS ATTENDUS

-        La compréhension par les décideurs du contenu du Protocole, du processus de sa mise en œuvre et des enjeux qu’il présente pour le Burkina Faso est améliorée;

-        Les décideurs sont outillés pour jouer efficacement leur rôle dans la mise en œuvre du Protocole de Nagoya.

 4)    3)   DEROULEMENT DE L’ATELIER

L’atelier se déroulera sous forme d’exposés suivis d’échanges. Les exposés s’articuleront autour des points suivants:

-        Convention sur la diversité biologique et état de sa mise en œuvre au Burkina Faso ;

-        Origine, justification et enjeux  du protocole de Nagoya ;

-        état des lieux des actions entreprises par le Burkina Faso dans le cadre du Protocole de Nagoya ;

-        dispositif de mise en œuvre du Protocole de Nagoya au Burkina Faso.  

  4) PARTICIPANTS : Les participants sont les Cadres du Ministère de l'Environnement et des Ressources Halieutiques, des conseillers techniques et les chargés de mission des différents départements ministériels concernés.

    5) Dates

Les différentes rencontres sont prévues se tenir les 8,  9 et 10 septembre 2015 dans la salle de conférence du Ministère de l’Environnement et des Ressources Halieutiques.

6) Personnes de contact

NANA Somanegré, Point Focal de la CDB du Burkina Faso au (+226) 70729850/78142650

KAFANDO Pierre, Point Focal du Protocole de Nagoya au (+226) 70224923/78338692

 

Please note that this information has expired.