News Atelier technique de restitution et d’amendement des rapports des études relatives au Protocole de Nagoya sur l’APA au Burkina Faso

Le Protocole de Nagoya sur l’Accès aux ressources génétiques et le Partage juste et équitable des Avantages découlant de leur utilisation (APA) a été adopté par la Conférence des Parties à la Convention sur la Diversité Biologique (CDB) lors de sa dixième réunion le 29 octobre 2010 à Nagoya, au Japon.

Source Point focal APA
Release date 09/09/2014
Contributor Robert LOUARI
Geographical coverage Burkina Faso
Keywords biodiversity, genetic resources, protocol

Dès lors, les pays parties à la CDB ont été encouragés à ratifier ledit Protocole afin d’atteindre l’objectif 16 d’Aichi du plan stratégique mondial 2011-2020 pour la diversité biologique à savoir « d’ici à 2015, le Protocole de Nagoya sur l’accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation est en vigueur et opérationnel, conformément à la législation nationale ».

Pour contribuer à atteindre cet objectif dans les délais escomptés, le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) à travers le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) a apporté un appui financier à une trentaine de pays dans le monde. Le Burkina Faso qui fait partie des 9 pays africains bénéficiaires de cet appui a signé avec le PNUE en Juillet 2013 un Accord de micro-financement. Les activités phares de cet Accord sont (i) la sensibilisation et le renforcement des capacités sur le processus APA en particulier au profit des décideurs politiques, des services techniques, des experts, de la société civile et des communautés locales (ii) l’analyse des opportunités et lacunes politiques et légales en matière d’APA et (iii) le développement  des grandes lignes du plan stratégique APA au Burkina Faso.

Les principaux résultats attendus de la mise en œuvre de ces activités sont les suivants :

  • Un rapport sur les activités liées à l’information, la sensibilisation et le renforcement des capacités des acteurs pour la ratification et la mise en œuvre du Protocole de Nagoya ;
  • Trois rapports sur l’analyse politique et légale, l’élaboration des grandes orientations du plan stratégique ainsi que la synthèse des différentes études réalisées ;

Pour ce dernier résultat, les services de personnes ressources à titre de consultants ont été sollicités et leurs rapports doivent faire l’objet d’examen et d’amendement préalables par les cadres du SP/CONEDD avant leur validation en atelier par le  Groupe technique de suivi de la CDB et de ses Protocoles.

C’est dans ce contexte que se justifie l’organisation d’un atelier interne des cadres du SP/CONEDD. Les présents TDR visent à préciser les objectifs, les résultats attendus ainsi que les modalités pratiques d’exécution des travaux de cet atelier.

OBJECTIFS

Objectif global :

L’objectif global de cet atelier technique est de contribuer à une mise en œuvre efficace de la Convention sur la Diversité Biologique et du Protocole de Nagoya sur l’APA au Burkina Faso.

Objectifs spécifiques :

Les objectifs spécifiques poursuivis par l’atelier sont :

  • Permettre aux Cadres du SP/CONEDD de s’approprier l’Accord de micro-financement conclu entre le SP/CONEDD et le PNUE  pour la ratification et la mise en œuvre du Protocole de Nagoya,
  • Améliorer la qualité des documents produits par les personnes ressources/Consultants chargés des études APA et SPANB, avant leur soumission à l’atelier de validation.
  1. RESULTATS ATTENDUS
  • Les cadres du SP/CONEDD se sont appropriés l’Accord de micro-financement conclus entre le SP/CONEDD et le PNUE pour la ratification et la mise en œuvre du Protocole de Nagoya ;
  • Les rapports d’étude produits par les Personnes ressources/Consultants  sont amendés.
  1. DATE ET LIEU

L’atelier technique d’amendement des rapports d’études APA par les cadres du SP/CONEDD est prévu pour se tenir le vendredi 22 août 2014 à partir de 08 heures dans la salle de réunion de la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable du Plateau Central sise, à Ziniaré.   

Please note that this information has expired.