News Atelier national d’information et de sensibilisation des acteurs clés sur l’importance du CHM et de leur implication dans sa mise en œuvre au Burkina Faso

Le Burkina Faso, Partie contractante de la Convention sur la Diversité Biologique(CDB), s’est doté d’un centre d’échange d’informations sur la Diversité Biologique (CHM) en vue de contribuer à promouvoir et faciliter la coopération technique et scientifique pour l’atteinte des objectifs de ladite convention. Dans le cadre de sa mise en œuvre opérationnelle, un atelier d’information et d’identification des contributeurs est envisagé courant décembre 2014.

Source Point focal CHM du Burkina
Release date 09/12/2014
Contributor Robert LOUARI
Geographical coverage Burkina Faso
Keywords Diversité biologique, centre d'échanges, CHM,

1. Contexte et justification

La Convention sur la Diversité Biologique(CDB) ratifiée par le Burkina Faso le 2 septembre 1993 stipule  en son article 18, paragraphe 3 la création d'un mécanisme d'échange d'informations sur la biodiversité par les pays Parties afin de promouvoir et faciliter la coopération technique et scientifique.

La CDB accorde donc un intérêt particulier à l’échange d’information vu le rôle que peut jouer  l’information et la communication dans la connaissance des éléments de la diversité biologique et les avantages issus de l’exploitation des ressources génétiques.

Le Centre d’Echange d’Informations a pour mission de contribuer de manière substantielle à l’application de la Convention sur la diversité biologique et de son Plan stratégique pour la période 2011-2020, au moyen de services d’information efficaces et d’autres moyens appropriés, afin de promouvoir et faciliter la coopération scientifique et technique, le partage des connaissances et l’échange d’informations et la mise en place d’un réseau pleinement opérationnel.

Le CHM du Burkina Faso a donc été créé en application aux dispositions des articles 17 et 18 de la Convention sur la Diversité Biologique. D’importants acquis sont remarquables en matière de renforcement de capacités, cependant, à l’instar des autres pays africains, des difficultés persistent.

Pour y remédier et permettre un meilleur fonctionnement du CHM du Burkina Faso, le Secrétariat Permanent du Conseil National pour l’environnement et du Développement Durable (SP/CONEDD) se propose d’organiser un processus continu de promotion et d’amélioration du contenu du centre d’échange d’informations afin de faciliter la mise en œuvre.

2. Objectifs

1.1.              Objectif global 

Le présent atelier a pour objectif global de permettre au SP/CONEDD d’informer et de sensibiliser les parties prenantes sur l’importance du CHM et de formuler leur implication dans sa mise en œuvre.

1.2.              Objectifs spécifiques.

-        Informer et sensibiliser les responsables des structures en charge de la gestion de l’information au niveau des ministères sectoriels sur l’importance du CHM national  et de l’état de sa mise en œuvre;

- Formaliser la désignation des contributeurs dans chaque structure partie prenante.

3. Résultats attendus

-      Les responsables des structures en charge de la gestion de l’information sur la diversité biologique ont été informés et sensibilisés sur la question ;

-      La désignation des contributeurs dans chaque structure a été formalisée.

  1. Date et lieu

L’atelier national d’information et de sensibilisation sur le CHM se tiendra le 15 décembre 2014 à Ouagadougou  dans la salle de réunion du Liptako-Gourma à partir de 8h00.

  1. Participants

L’atelier regroupera environ 40 participants provenant des Départements ministériels, des structures des collectivités territoriales, des organisations de la société civile selon les quotas de participation ci-joints en annexe.

Please note that this information has expired.