Event Appropriation du canevas de rédaction du 6e rapport national sur la diversité biologique

A l’instar des autres nations, le Burkina Faso a entamé ses travaux de concertation sur l’appropriation des outils techniques en vue de disposer pour chacun des 20 objectifs d’Aïchi, de paramètres et de variables d’appréciation de son niveau d’atteinte ainsi que la méthodologie de collecte des données y relatives. Ces rencontres du Groupe Technique de suivi des conventions et protocoles relatifs à la diversité biologique (GTS-CDB/BF) ont débuté le 02 octobre 2018 et se poursuivront jusqu’à la fin de son mandat.

Download as iCalendar

Period [18/10/2018 - 18/01/2019]
Event location Ouagadougou Secrétariat Permanent du Conseil National pour le Développement Durable
Host Point focla CDB
Contact person NANA Soumanegré
Email address: nanasomanegre@yahoo.fr
Phone: +226 70729850
Contributor Robert LOUARI
Geographical coverage Burkina Faso
Keywords biological diversity

  1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

La mise en œuvre de la convention sur la diversité biologique exige des Etats parties la soumission de rapports nationaux périodiques décrivant les mesures prises pour la réalisation de ses objectifs. L’élaboration de ces rapports donne également l’opportunité aux parties d’examiner les progrès accomplis au niveau national.

Partie à la Convention sur la diversité biologique, le Burkina Faso a toujours satisfait à cette exigence de fournir tous les quatre ans son rapport à la conférence des parties.

Après le 5ème rapport élaboré en 2014, le 6ème doit être achevé en 2018. Les rapports à la conférence des parties doivent se focaliser sur l’état de la diversité biologique au Burkina Faso, la mise en œuvre du plan stratégique 2011-2020 pour la diversité biologique ainsi que les actions menées pour sa conservation depuis la soumission du dernier rapport.

Le Secrétariat Permanent du Conseil National pour le Développement Durable (SP/CNDD), structure nationale coordinatrice de la mise en œuvre des conventions de Rio va entreprendre la coordination de l’élaboration de ce 6e rapport à la Conférence des Parties à la Convention sur la Diversité Biologique à partir d’une feuille de route dont les premières étapes sont consacrées au renforcement des capacités du personnel en charge de la coordination de cette élaboration. Ce renforcement des capacités vise principalement l’appropriation des directives soumises au Parties par le Secrétariat de ladite convention et comprendra quatre activités majeures dont le financement est sollicité au Projet ANCR2 :

  • un atelier d’information et de formation des cadres du Ministère de l’Environnement de l’Economie Verte et du Changement Climatiques sur le processus d’élaboration du 6ème rapport ;
  • deux sessions du Groupe Technique de suivi des conventions et protocoles relatifs à la diversité biologique (GTS-CDB/BF) sur l’appropriation des outils techniques en vue de disposer pour chacun des 20 objectifs d’Aïchi de paramètres et de variables d’appréciation de leur niveau d’atteinte au Burkina Faso ainsi que la méthodologie de collecte des données y relatives.
  • la participation à Abidjan d’un cadre du SP-CNDD à un atelier technique organisé par UN Environment (Ex PNUE) et le Secrétariat de la CDB au profit des pays d’Afrique francophone pour renforcer leur capacité sur l’élaboration du 6ème

 2. Objectifs et résultats

  • Objectif global

L’objectif global est la soumission du 6eme rapport national sur la mise en œuvre de la convention sur la diversité biologique.

  • Objectifs spécifiques

Spécifiquement il s’agit de :

  • s’approprier du contenu du guide technique, du manuel de ressources assorti canevas de rédaction du rapport ;
  • disposer d’un processus et d’une méthodologie d’élaboration du 6è rapport national ;
  • Renforcer les capacités de l’équipe en charge de l’élaboration du rapport à travers la participation à un atelier sous régional sur l’élaboration du rapport.

 3. Résultats attendus

  • Le GTS-CDB/BF s’est approprié du guide technique et du canevas de rédaction du rapport.
  • Le processus et la méthodologie d’élaboration du 6ème rapport est disponible ;
  • Les capacités de l’équipe en charge de la rédaction sont renforces à travers la participation aux ateliers internationaux techniques sur l’élaboration du rapport.

 4. Lieux et périodes de réalisation des activités prévues

Les activités se dérouleront à Ouagadougou, Koudougou et Abidjan sur financement du projet ANCR II.